samedi 8 février 2014

Peu de mots, beaucoup de bêtises ... la droite insiste sur ses points faibles !

Nul ne sait comment ça va finir, mais les temps sont déjà très durs pour la droite alors qu'on en n'est qu'à un mois et demi du scrutin. Quelques éléments à partir des documents diffusés ce matin sur le marché.

J'aime ma ville qu'il disait, le tout est de savoir
laquelle ... Rouen ou Paris. A Louviers, personne
ne le connait encore !
Elle n'est toujours pas sortie d'une communication sur timbre poste. Elle ne sort pas un seul élément de programme, elle a de plus en plus de mal à cacher ses divisions alors qu'on la pousse en haut lieu à s'unir. Pour l'instant, seuls les écharpes jaunes de Franck Martin animent la campagne. 
Il serait temps pourtant qu'elle se réveille 
Analyse de la situation à partir des quelques indices laissés ce matin sur le marché dans des tracts au mini-format qui s'attachent à mettre en valeur leurs points faibles. Ils  témoignent en tous les cas du profond malaise de la droite locale. 

Priollaud sous influence


Première attaque contre la liste Terlez, la droite
est en recherche d'authenticité ... A mon avis,
elle n'a pas encore trouvé. Qu'elle se dépêche,
dans un mois et demi il sera trop tard.
Commençons par le cas Priollaud. Voilà qu'il déclare qu'il aime sa ville, mais nul ne sait quelle est sa ville. Paris, Rouen ? Nul ne sait d'où il est. Il est marié, mais personne n'a vu son époux ou son épouse. Il signale qu'il habite le centre-ville de Louviers, seulement ses voisins, se sont demandés pendant des années où faire transférer le courrier qui débordait de sa boîte aux lettres. Odile Proust, elle au moins,disait d'emblée qu'elle aimait Louviers, reprenant une antienne chiraquienne. Bref, deux phrases, trois bêtises, le tout entouré des 33 photos des co-listiers, voilà qui démontre le manque de propos des candidats, ce qui dans le cadre d'une élection municipale peut s'assimiler à du mépris. 
Passons maintenant au verso.
Au delà des éléments d'intention et de l'hommage (?!!) rendu à la municipalité de Franck Martin, Priollaud explique que la gauche est divisée. Cela semble étrange,  les socialistes s'étant ralliés à Franck Martin qui réunit sur sa listes radicaux, société civile, communistes et écologistes ... Mais voilà, Priollaud se la joue sectaire et accuse Anne Terlez et son ancien compagnon de tract d'être de gauche. Cela semble vraiment bizarre quand on sait la volonté de faire céder Anne Terlez pour qu'elle intègre la liste. Voilà qui confirme en tous les cas l’invraisemblable politique de communication de François Xavier Priollaud qui appuie au maximum sur ses points faibles. On croit rêver !

Une publicité inespérée de la part de
l'opposition pour une mesure municipale qui
se justifie tout à fait. Merci modem !

Terlez se jette à l'eau !

Disons-le franchement, jamais l'équipe de Franck Martin ne se serait permis une telle entrée en matière, tant on aurait pu la suspecter de mettre en valeur la décision de réduire le prix d'accès à la piscine pour les lovériens. 
Oui, A Louviers, la piscine sera moins chère pour les lovériens. Quoi de plus normal d'ailleurs, de la part d'une municipalité héritière de l'oeuvre du Docteur Martin qui s'est tant battu pour rendre accessible à tous, les services publics locaux. Voilà quelque chose qui échappe logiquement à quelqu'un qui ne connaît pas la ville et qui est incapable de comprendre cette logique politique qui a pourtant marqué des générations. 
Pas de programme pour le modem !
Terlez se présente toute seule, mais 
cela ne suffit pas à construire un projet.
A critiquer les actions de la municipalité 
elle démontre qu'elle reste sous influence 
tout faisant sa publicité 
Merci Anne et bravo Louviers !
Bien que le recto du tract soit étonnamment vide, puisqu'il se limite à la publicité d'une mesure municipale, on remarquera cependant qu'Anne Terlez se présente à présent seule en scène. Qu'est devenue sa pourtant récente recrue ? Y aurait-il brouille, malentendu, confrontation d'egos ? 
A suivre ....
Passons maintenant au verso qui se lance dans une attaque maladroite de la municipalité Martin sur le sujet. 
Il convient quand même de rappeler que Louviers va avoir une piscine alors que la droite l'a supprimé. En terme d'amateurisme, signalons que la création de la piscine est une conséquence de l'intercommunalité qui n'aurait jamais été possible sans l'action déterminée de Franck Martin, qui a dû s'opposer notamment aux amis de Mme Terlez et de M. Priollaud. 
Ce sont ces mêmes amis que Mme Terlez appellent à financer la restauration et le fonctionnement de la patinoire. Quand on voit la façon dont ils la laissent mariner dans sa campagne, torpillant sa liste au point qu'elle est incapable de la diffuser à moins de deux mois de l'échéance.
Cherchez l'erreur !









2 commentaires:

Mr LEGENDRE a dit…

Monsieur
Je tiens à rebondir sur votre ineptie. En effet, celà doit faire bien longtemps que vous n'êtes pas allés vous promenez dans Louviers. Vous auriez appris que Mr PRIOLLAUD habite Louviers depuis 5 ans. Vous auriez aussi pu rencontrer son épouse. Vous auriez aussi su que sa boîte aux lettres n'est pas accessible à ses voisins puisqu'elle n'est pas accessible de la rue.
Quand à la gauche divisée, vous déclarez que Franck MARTIN a rallié toutes les forces de gauche à ses côtés mais à quel prix. Il a du reconstruire une liste suite aux nombreux départs consécutifs à son manque de démocratie et de reconnaissance.
Mme TERLEZ qui a voté François HOLLANDE a refusé de rejoindre la liste de Mr MARTIN et Mr BIDAULT ancien candidat aux cantonales sous l'étiquette PRG s'est rallié à Mme TERLEZ. Le NPA ne s'est pas rallié à la liste de Mr MARTIN il existe donc bien trois liste de gauche à LOUVIERS.
Parlons maintenant de la liste de Mr MARTIN. Il s'est rallié au partie socialiste mais à quel prix aussi.
Vous ne pouvez pas nier non plus que depuis des années le Partie socialiste à LOUVIERS est
dans l'opposition de Mr MARTIN. Si les lovériens veulent s'y intéresser ils n'ont qu'a reprendre tous
les actu LOUVIERS et se rendre sur le blog de Mr RENONCOURT.
Le 23 juillet 2013, Mr RENONCOURT invitait même les lovériens à s'unir derrière lui pour battre
Franck MARTIN. Mr RENONCOURT (PS) n'a pas cessé d'attaquer de façon virulente Mr MARTIN. Il se déclarait le seul homme à pouvoir conduire une nouvelle liste pour un changement.
Stupéfaction, rebondissement, tour de passe passe, Janvier 2014 le partie socialiste s'uni à la liste
de Franck MARTIN et Mr RENONCOURT vante le bilan de Mr MARTIN qu'il a toujours combattu.
Les sénatoriales approchent en septembre 2014. En cas d'élection de Mr MARTIN, vous savez que
le cumul des mandats n'est plus possible. La mairie de Louviers sera alors laissée par tromperie au partie socialiste qui convoitise sans succès cette mairie depuis des années.
Votre slogan, Louviers la ville qui bouge. Moi citoyen de Louviers mécontent du bilan de Mr MARTIN, je dis bougeons MARTIN de LOUVIERS.
Je suppose que votre site ne diffusera pas ce commentaire mais il y a d'autres sites qui le feront.

Olivier Taconet a dit…

Merci M. Legendre de me lire et de confirmer que la droite appuie sur ses points faibles. C'est dommage, mais vous me permettrez de ne pas le regretter !
N'insistez pas sur le fait que M. Priollaud n'habite pas Louviers. C'est vrai mais c'est anecdotique. N'insistez pas sur les haines qui continuent d'attiser les divisions à droite ... Vous vous faites du mal. La gauche, pour sa part, a résolu les tensions qui sont les autres et s'axe à présent sur la défense d'un projet utile pour les lovériens, et que les lovériens reconnaissent puisqu'ils ont renouvelé par trois fois leur confiance à Franck Martin. Ils vont le faire une quatrième fois, grâce à la cohérence de son projet et à l'incohérence de ses opposants. Vous vous attachez à le démontrer. J'en suis touché.
Cordialement