jeudi 13 octobre 2011

Une pétition contre le projet Pépy-Jamet

La gare de Val de Reuil voit passer 5.000 voyageurs par jour dans un décor sordide.


La gare a l'âge de la création de l'établissement public de Val de Reuil. Elle avait pour but de structurer la ville nouvelle du Vaudreuil, alors en train de se créer. On en a du coup rendu obsolète la gare de Saint Pierre du Vauvray et fait en sorte que tout le monde vienne y prendre le train... Mais justement, c'est aussi une gare qui manque d'histoire, une gare où l'on n'a guère de souvenirs, où l'on n'a pas envie de rester... Une gare qui est toujours restée au milieu de nulle part.



Voilà pourquoi la décision de faire des travaux sur cette gare est plutôt une bonne nouvelle. Il y a plein de choses à faire.



La première, très évidente pour les voyageurs chargés : mettre en place un escalier roulant. Cet équipement était prévu dès la construction de la gare. Puis abandonné, parce que pas rentable et que ça n'était pas venu à l'idée de la Sncf d'humaniser cette gare déjà coûteuse ... bien que le nombre de voyageurs n'ait jamais cessé d'augmenter.



La seconde, très évidente aussi, est d'améliorer les abords ... Il faut un système cohérent permettant une circulation respectueuse et sécurisé des divers usagers de la gare : taxis, autobus, vélos et voitures qui se garent de plus en plus loin ....



La troisième est l'amélioration de l'accueil à la gare.



Sur les deux premiers points, la communauté d'agglomération a fait des propositions très cohérentes. Un plan d'aménagement est prévu, financé, avec l'aide du Département et de la Région, conformément aux compétences de l'agglomération ... qui propose même de financer l'escalier roulant.



Encore fallait-il mettre tout le monde d'accord. Il y a trois ans, une réunion a proposé de réunir les divers acteurs autour projet. Sncf, Rff, la Région, l'Etat, le Département, la communauté d'agglomération devaient se réunir avec la commune de Val de Reuil pour aboutir à un projet cohérent, financé, reprenant les divers éléments ... Tous ont attendu d'être convoqués ... et n'attendent plus rien !
Le maire de Val de Reuil a négocié tout seul avec la Sncf l'avenir de la gare contre l'intérêt de tous les usagers... et pas seulement.
En résumé :


  • plus question d'escalier roulant ! Il y aura un ascenceur, alors qu'il est de toute façon rendu obligatoire par la loi sur l'accessibilité... Tant pis pour les voyageurs pressés !

  • plus de présence humaine. Le personnel est remplacé par les ordinateurs vieillissants de la Sncf. Bonjour l'accueil !

  • la surface d'accueil diminué d'un tiers ! Quel gâchis ... C'est la reconnaissance de la difficulté de rendre l'espace accueillant, certes, mais c'est surtout la mise en oeuvre des gares typiques de la banlieue parisienne ! Pas évident pour les voyageurs de s'y retrouver, surtout la nuit ....

Tout cela est inacceptable ! Est-il possible de faire autrement ?


Bien sur, comme disait le poète, le seul combat perdu d'avance est celui qu'on n'a pas mené ! Mais ce sont aux usagers de leprendre en main.


Dès maintenant, je vous invite à signer la pétition en cliquant . Vous pouvez aussi écrire à l'adresse suivante Non au projet Pépy-Jamet, BP 320 27405 Louviers cedex ou en envoyant un mail à caferadical@gmail.com


2 commentaires:

Sylvia Mackert a dit…

j'ai signé la pétition qui circule, car je voudrais avoir la garantie que l'amélioration sera pour tous et pas seulement pour certains et avoir la garantie d'un maintien de personnel sur place pour aider ceux qui n'y arrivent pas avec les machines, et j'en connais pas mal qui auraient des problèmes. De plus les chômeurs doivent trouver un(e) employé(e) pour apposer une photo sur un carnet accordé par Pôle Emploi (financé par la Région) et par conséquent avoir un accès près de chez eux, c'est parfois difficile de se rendre à Rouen ou Evreux sans ces aides au transport, même pour simplement faire apposer une photo. Pour certains c'est même une "montagne" à franchir pour se retrouver avec les lignes, les horaires et choisir la bonne correspondance, donc quelqu'un qui explique pourrait être utile à de nombreuses personnes et ce serait plus humain.
Par contre, pas arriver à une guerre entre les deux maires non plus, simplement trouver une solution heureuse et peut-être aussi rapide;

Autre question que je me pose, que deviendra la gare de VDR suivant le tracé LGV ou tram-train ?

Olivier Taconet a dit…

Bien plus que la différence entre deux maires, ce qui compte c'est l'intérêt général et l'intérêt du territoire.
Bien entendu, il y a souvent deux points de vue opposés ... qui superposent deux visions différentes.... En limitant celà à une oppostion entre deux individus, on se condamne à ne pas comprendre les enjeux réels du territoire.