mercredi 30 avril 2008

Tu n'as rien vu à La Marsa *...

Quelle belle photo ! C'était quand Ben Ali, qui tient la Tunisie d'une main de fer depuis plus de 20 ans, soutenait Bourguiba, son prédécesseur avant de l'envoyer à l'hôpital psychiatrique pour gâtisme.
Jusqu'où s'abaissera notre Président ?

Le voilà qui compare les situations des droits de l'homme en France et en Tunisie.

"Tout n'est pas parfait chez nous ... en matière de droit de l'homme." dixit Sarko...
"Tout n'est pas parfait chez nous..." C'est un peu comme si notre Chanoine Sarkozy s'excusait d'avoir eu de mauvaises pensées auprès de Founiret...

Lui qui ne voulait pas entendre parler de repentance, s'excuse quasiment d'être Français.
Voilà un sacré pataquès qui s'explique peut-être par la volonté maladroite d'exonérer la droite française de ses propos insoutenables sur les bienfaits de la colonisation.

Cela ne rend pas plus acceptables ces propos du chef d'un Etat démocratique au tyran Tunisien, responsable de la récession du droit dans son pays. Presse censurée, partis interdits, torture et emprisonnemens politiques érigés en système...

Sarkozy est visiblement entré dans la phase de repentance qu'il rejetait pourtant ... C'en est fini de vouloir faire des droits de l'homme l'alpha et l'omega de sa politique étrangère.

L'homme qui donnait des leçons de politique à l'Afrique dans le discours de Dakar poursuit jusqu'à l'humiliation nationale son attitude de soumission devant les dictatures du monde entier.
On a reçu Khadafi comme personne, on a félicité Poutine avant tout le monde, on a regretté la virulence de nos démocrates devant la Chine et l'on s'excuse auprès des dictatures de nos manques en matière de droits de l'homme.

Voilà une raison de plus de se demander si le projet d'Union Méditerrannéenne de Sarkozy n'est pas le contrepoids du renoncement à un vrai projet européen... Inquiétant à quelques mois de la Présidence de l'Europe.

*La Marsa est la ville de l'ambassade de France en Tunisie

2 commentaires:

Yokozuna a dit…

On attend avec impatience que Sarkozy face ce genre de déclaration aux Français plutôt que de la faire au chef d'Etat Tunisien... mais après 5 ans de campagne électorale allant l'encontre des principes de ces Droits de l'Homme (présomption de culpabilité pour les jeunes de banlieues, violence policière tolérée, pédophilie déclarée inscrite dans le code génétique, ...) et un début de mandat continuant dans ce sens (rétention de sûreté, contrôle partiel de la presse à coups de relations et procès, ...) je pense qu'on va attendre un certain temps.

prgeure a dit…

Tout n'est pas parfait chez nous dit Sarko, on ne peut pas lui reprocher ça... et là dessus, il est même d'accord avec la ligne des droits de l'homme http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/societe/20080506.OBS2778/la_ldh_dresse_un_sombre_tableau_de_la_france.html
Bon, mais ça n'empêche pas ! Ne tombons pas dans l'indécence Sarkozyste et ne comparons pas la situation des droits de l'homme chez nous avec celle de la dictature Tunisienne ... Ou alors c'est que les droits de l'homme n'ont vraiment plus de sens pour celui qui fait la comparaison !