jeudi 22 novembre 2012

Le mariage pour tous peut-il changer la société ?

Attention, café radical le 16 janvier !

Eddie Aït, maire de Carrières sous Poissy,
président du groupe PRG MUP au Conseil
Régional d'Ile de France animera un
  café radical mercredi 16 janvier 2013
à Louviers
J'avais choisi de ne pas en parler ... et puis voilà. J'ai été sollicité et j'ai répondu.
J'avais choisi de ne pas en parler, parce que pour moi la nécessité de permettre le mariage homosexuel était une évolution inéluctable de notre société.
et puis voilà, depuis il y a une des manifestations, il y a eu un ami qui m'a demandé de répondre sur mon blog aux propos de Mgr 23,
et puis, on m'a demandé d'organiser un débat sur le mariage pour tous.
et puis, il y a eu la maladresse de François Hollande, disant que les maires pourraient ne pas appliquer la loi...
et alors, je me suis dit qu'il fallait le faire ce café radical. en plus, il y en a plusieurs en préparation.

Les opposants au mariage pour tous n'ont pas tous de l'humour.
Ici une féministe dénudée et déguisée prise à partie par un
"courageux" et auto-proclamé défenseur de l'ordre moral.  
Ne restait plus qu'à bien me mettre d'accord avec l'intervenant, Eddie Ait, maire radical de Carrières sous Poissy, et défenseur depuis longtemps des droits des homosexuels.C'est vrai qu'on revient de loin en matière de droit des homosexuels. La France reconnaît en 1968 l'homosexualité comme une maladie mentale en suivant la recommandation de l'Oms , elle fait machine arrière en 1981 avec l'arrivée de la gauche au pouvoir. . Ce n'est qu'en 1990 que l'Oms retirera l'homosexualité de la liste des maladies mentales.
Il y a eu depuis le Pacs, en 1999, difficilement accepté, le mariage très médiatique prononcé par Noël Mamère et l'autorisation du mariage dans les très catholiques Espagne et Portugal .. et surtout il y a eu une formidable évolution des mentalités faisant que la majorité de la population se prononce à présent pour le mariage pour tous.
Voilà pourquoi la proposition de Jean-Michel Baylet, lors des primaires de la gauche, s'est finalement imposée sans encombre, alors qu'elle semblait encore farfelue quelques mois plus tôt.
sur ce point, comme sur bien d'autres touchant notamment aux problèmes de société, les radicaux sont toujours en avance d'une guerre.
Pour autant cela ne doit pas nous empêcher de comprendre ceux qui s'opposent au mariage homosexuels, jurant qu'il ne s'agit pas pour eux d'une quelconque homophobie. Au premier rang d'entre eux figure sans doute notre ancien premier ministre Lionel Jospin.

La confrontation des évidences. Un baiser lesbien dans une
manifestation organisée contre le mariage pour tous. La photo
de deux jeunes hétérosexuelles choisissant montrer leur
attachement à l'évolution de la société a fait le tour du web.

 
C'est qu'effectivement, avec le mariage homosexuel, le mariage perd son caractère sacré et se rapproche du contrat. C'est une évolution importante, mais inéluctable, conséquence de l'émancipation des individus et des femmes en particuliers, conséquence de la libéralisation du divorce, du besoin de liberté et de l'ouverture d'esprit.
Les radicaux ne sauraient s'opposer à une telle évolution, réservant le sacré au domaine religieux.
Mais il serait absurde de ne pas mesurer les conséquences de cette évolution sur tout le corps social et sur nos manières d'être, même si le mariage pour tous n'en est qu'un aspect.
Alors, prêts à en débattre ?
Venez prendre un café radical, mercredi 16 janvier 2013, au 39 rue du Quai à Louviers. Vous serez accueillis avec bonheur. On en reparlera !














9 commentaires:

Sylvia Mackert a dit…

attention au mot "tous", qui peut englober plus que "les homosexuels", on ne parle pas de mariage pour les homosexuels uniquement, donc cela pourrait déraper vers l'inceste par exemple et si on accorde le droit à deux mamans et deux papas, il risque d'y avoir des demandes côté hétéros aussi, les beaux-parents dans les familles recomposées par exemple, cela compliquera de beaucoup la vie, plus qu'on ne croit et on ne peut pas accorder la filiation automatique à deux personnes du même sexe, cela paraît absurde et c'est la principale raison, il me semble, pourquoi les homosexuels souhaitent le mariage au même titre que les hétéros, pour avoir l'autorité parentale à deux, la filiation automatique etc. Ce n'est pas uniquement basé sur la caractère sacré du passé religieux du pays et ce n'est pas parce que d'autres pays l'ont fait qu'il faut copier sur eux. Ils n'ont peut-être pas mesuré les conséquences à long terme. Et il faut toujours etre éligible pour un mariage, ne serait-ce qu'une condition d'âge, il y a toujours des conditions et ce ne sera jamais pour "tous"

Olivier Taconet a dit…

Bien entendu Sylvia, il doiot y avoir des règles au mariage. Le mariage pour tous, plus grave encore que l'ouverture à l'inceste ne signifie pas le mariage des enfants, par exemple et l'on doit rester dans le champ des adultes consentants. Le risque de l'inceste existe depuis l'adoption, cela dit, et je ne vois pas pourquoi le mariage entre homosexuels change les choses. La France a créé l'accouchement sous x, voilà qui a offert des tas de solutions, mais crée de nombreux problèmes, eet pas telelment en ce qui concerne l'inceste qui reste un cas très marginal et le mariage pour les homosexuels n'ouvre pas cette porte.
Le mariage civil n'est pas sacré en France, sauf dans la tête de ceux uqi le veulent bien et qui peuvent d'aillerus à la suite se marier devant un curé un prêtre ou un imam... A noter toutefois que si d'autres apys le font, cela a le mérite de poser la question. Je préfère moi,n personnelelement me calquer sur les pays qui autorisant le mariage entre homosexeuels que sur ceux qui le condamanent et mettent en prison les homosexuels

Sylvia Mackert a dit…

Il y a longtemps que j'ai compris que le mariage n'est pas sacré, parfait,protégé d'en haut, et que le contrat de mariage ne protège pas contre les aléas dans le couple, ni contre l'infidélité dans le couple ni ... mais je trouve toujours absurde que deux personnes du même sexe veuillent prétendre au mariage, même si leur sexualité reste leur choix personnel et je ne suis pas homophobe, même si je suis hétéro et que cela me dérangerait qu'une femme me fasse des avances, chaque personne son choix, mais faut-il changer la structure de toute une société (un peu comme si on mettait des OGM dans un corps humain pour le modifier au niveau de sa colonne vertébrale) ? Faut-il dans ce cas aussi ramener le mariage à un simple contrat qu'on dissout aussi rapidement avec une lettre AR comme on réslierait un contrat d'assurance vie ou contrat financier quand on n'en veut plus ? bref, c'est quoi le sens du mariage ? pourquoi est-il si précieux surtout aux yeux des homosexuels ? même plus pour eux qui veulent être vu comme des couples "normaux", alors qu'ils ne le sont pas dans le sens qu'ils ont choisi une formation de couple différente, notamment de même sexe, ce qui n'est pas la majorité des choix dans notre pays démocratique, où la majorité décide toujours de tout. Ce qui me dérange, c'est que la minorité veuille dicter sa loi ici. On parle de démocratie, mais on ne veut pas entendre le peuple dans la rue quand il est contre. Désolée, je reste vieux jeu, même si mon mariage a échoué et je ne pourrai pas venir au débat, je reste trop vulnérable pour débattre en public et risque d'en prendre plein en pleine figure. Quand on revendique sa différence sexuelle on ne peut pas dire en même temps que c'est "normal", "comme les autres", "naturel", et l'intérêt d'un peuple au niveau de la filiation est tout autre, surtout quand il s'agit d'adoption, il faut que les choses soient claires qu'on n'a pas deux mamans ou deux papas. Jamais je n'aurais acceptée qu'on m'enlève mes enfants pour leur donner la belle-mère (compagne de leur père) comme mère selon la loi. Je me suis battue pour mes enfants, car c'est ce qu'on projetait de faire de l'autre côté. Olivier, les homosexuels réclament trop ici, à mon avis. Et comment peut-on laisser la sexualité dicter la loi ? la sexualité autant que la religion font partie de la vie privé et intime. Et chacun son choix, mais de la à faire le choix pour tout un peuple ? bref, je suis désolée, mais cela me paraît absurde. Et que les lecteurs ne se méprennent pas, je n'ai pas de carte politique nulle part. Je ne ferai pas de politique "professionnelle", je me sens trop fragile, trop vulnérable pour affronter les débats, et c'est différent de donner son avis derrière son ordi à tête reposé, ou parfois même sur un coup de tête, j'avoue, surtout quand cela touche un point sensible. J'aurais tant aimé réussir mon mariage, mais voilà, malgré la bénédiction à l'église on a échoué à cause de la sexualité, ici l'infidélité et pas l'homosexualité, mais encore la sexualité à dicté les choix... bref, comment la sexualité peut-elle dicter tout à un peuple ?

Olivier Taconet a dit…

aujourd'hui, il n'y a plus que les prêtres qui veulent se marier, disait Louise de Vilmorin, compange de'andré Malraux et qui avait d'aillerus bien vécu, bien amoureuse de plusieurs hommes ... et qui posait bien avant tout le monde le problème du mariage. Or donc, vous ne comprenez pas pourquoi les homosexuels veulent se marier. Moi-même je ne comprends pas pourquoi des jeunes gens dépourvu de fortune veulent se ruiner pour avoir un vbeau mariage. Bon, et alors ? Il y a des tas de choses que je ne comprends pas, mais c'est le problème de chacun de mener sa vie comme il l'entend, du moment que ça ne me dérange pas. Cela dit, je comprend bien pourquoi les homosexuels veulent se marier. les prêtres aussi d'aillerus. c'est parce qu'ils veulent avoir une vie normale. C'est parce qu'ils ne peuvent pas construire un projet de vie avec la personne qu'ils aiement. C'est parce qu'ils ne epuvent pas prendre ce risque. Cela, je le comprend. Pas vous ?
Vous dites qu'ils n'ont que comme ils sont différents sexuellement, ils n'ont qu'à se débrouiller. Mais le sexe, c'est la différence ! C'est le moyen d'être soi-même grâce à l'autre. Vous viendrait-il à l'idée de dire, comem on l'a dit : les gens de peau noire, sont noire, ils sont différents, ils n'ont qu'à se débrouiller, ils n'ont pas droit au mariage. Ou de dire, les maigres sont différents, ils n'ont pas besoin de se marier. Vous en pouvez pas décider à la place des autres.
Les manifestations dans la rue, j'en ai fait; elels sont utiles, mais elles ne peuvent pas déder à la place de la majorité. Or il se trouve que la majorité est pour ouvrir le mariage des homosexuels, c'est un phénomène extraordinaire c'est la premirèe fois dans l'histoire de l'humanité et c'est à mon avis irréversible.
La liberté a quelque chose de terrible Sylvia, c'est qu'elle ne s'arrête pas et c'est ce qui fait sa grandeur. Votre raisonnement, toute chose égale par ailleurs, fait penser un peu au raisonnemetn des colonialistse qui disait à propos des musulmans algériens : bon, c'est vrai, ils ont raison de revendiquer des droits, mais on en peut quand même pas leur accorder le droit de vote. Mais voilà, il sne sont pas homosexuels par choix, ils sont hoosexeuels parce que c'est comme ça. Certains veulent vivre ensemble, avoir unprojet de vie, construire sans avoir leur maison incendiée, sans se faire taper dessus, être reçu dans leurs familles respective, et en gros, poru beaucoup se marier. au nom de quoi pourrait on leur interdire ?

Sylvia Mackert a dit…

on peut construire une vie sans mariage aussi, demandez à ceux qui préfèrent l'union libre ou le PACS à un mariage. Donc cet argument ne tient pas à mes yeux.
Et aimer plusieurs hommes ou femmes, la polygamie serait autorisé ? non, je crois qu'il faut toujours faire un choix dans notre société, et qui aille dans l'intérêt général et pas individuel ici. L'intérêt général pour un peuple en matière de filiation c'est quoi ? bon, je parle pour encore m'attirer les foudres, je crois, donc je me retire du débat,le monde ne s'arrêtera pas de tourner même si vous accordez le mariage aux homosexuels, ce sont juste les repères qui changeront et ma vie à moi ne se trouvera pas affecté, puisque j'ai mes problèmes de mon côté à résoudre en priorité et je vis selon "mes" convictions et repères. Il ne faut pas que ces idées m'empêchent de vivre pour autant, même si je ne le trouve toujours pas "normal", la norme pour tous.

Olivier Taconet a dit…

aucun problème Sylvia, voyez que nous sommes d'accord ! Onpeut vivre et très bien sans se marier. Ca arrive à des tas de gens très bien ! Mais est-ce uen raiosn pour empêcher aux gens de se marier ?
Pour ce qui est de la polygmaie, arrêtons là, il ne s'agit pas de notre mode de vie, ni de notre civilisation. La polygamie, qui est pratiquée aux USA par des Mormons correspond en fait à une mise en tutelle de la femme. A mon sens, elle s'oppose à au principe d'égalité et de liberté qui est indépassable. M'enfin, entre nous, glisser du mariage homosexuel par une glissade sur la polygamie. On entre dans l'absurde.

Sylvia Mackert a dit…

du mariage homosexuel à la polygamie, qu'est-ce qui est plus absurde ? "notre civilisation" ? que veut dire ce mot, puisqu'on veut la changer "notre civilisation" et "notre société", n'est-ce pas le but de ce changement de loi concernant le mariage des homosexuels ? Attention, tout le monde voudra ce qui lui plaira et peut-être aussi la polygamie, notamment les Français d'immigration qui eux la pratiquent parfois indirectement pour mettre sous "tutelle" officieuse leurs femmes et ramasser les allocations familiales comme on dit. Si chacun veut faire ce qui lui plait en matière de mariage, alors ce sera vite le chaos. On m'avait bien proposé un ménage à trois à une époque (mon mari était Français de "souche" et sa copine aussi), pour "partager mon mari", bref, du n'importe quoi, c'est là que j'ai accepté le divorce que je ne voulais pas auparavant, je voulais qu'il se décide pour moi seule et puis tout un tas d'événements se sont enchaînés de plus,le destin probablement... Des gens à principe tant que ça les arrange et on change de principe et de lois quand ça arrange les uns ou les autres. Olivier, je m'en fiche, s'il y avait un référendum à bulletin secret, je saurai ce que je mettrai, je ne suis pas obligée de penser la même chose que les autres pour paraître "moderne" et quand on se marie on s'engage à tenir ses engagement et notamment la fidélité....

La modernité c'est le retour aux traditions, je le vois chez mes enfants qui eux pensent au mariage dans la tradition (avec gris gris et porte-bonheur etc) malgré leur réticences depuis le divorce de leurs parents, mais qui pensent également que la tradition veut que ce soient deux personnes du sexe opposé qui se marient justement. Donc on n'est pas tout à fait d'accord sur tout, mais peu importe, il n'y aura pas de référendum, ce sont les élus au pouvoir qui décideront et pas moi et je pense que ce débat est complètement inutile puisque tout est décidé d'avance. François Hollande a fait des promesses à ses électeurs homosexuels qu'il devra tenir maintenant, voilà la vérité, le reste on s'en fiche, il s'est engagé à tenir ces promesses, donc cela passera qu'on soit d'accord ou pas avec lui. Donc la démocratie c'était jusqu'à l'élection présidentielle et maintenant on s'en fiche de l'avis du peuple. Et de plus Christiane Taubira, PRG est garde des sceaux, alors rien à craindre, les homosexuels auront raison ! félicitations, vous aurez votre mariage pour les homosexuels. Et ma vie continue selon mes critères et je dois encore guérir de mes blessures d'autrefois, d'un divorce assez difficile et douloureux, donc mariage pour rien et je vis surtout pour mes enfants et petits enfants, le reste de la France, c'est droit dans le mur, mais bon, ils l'auront voulu. Cette chère liberté sexuelle fait du tort à bien des gens qui bafouent autrui au nom de cette liberté sexuelle justement, c'est mon expérience. Le mariage des homosexuels ce n'est pas "normal", ma psychologue disait que c'est la personnalité qui détermine la sexualité, mais de l'autre côté la sexualité détermine aussi la personnalité et tout redevient psychologique, donc la psychologie joue aussi un rôle dans l'homosexualité, dans le rejet du sexe opposé, donc tout à fait "normal" ? bref, je m'en fiche, chacun pensera ce qu'il voudra, pour ma part j'essaie de penser à autre chose, à me reconstruire depuis de longues années et après un cancer et franchement je n'y arrive pas vraiment. Donc voilà, le mieux c'est de faire comme si ce débat public servait à quelque chose, alors qu'il ne sert à plus rien, tout est décidé d'avance.

Sylvia Mackert a dit…

En supprimant le terme père et mère en le remplaçant par éducateur ou parent 1 et 2 pour obtenir l'égalité, on détruit la famille existante et les homosexuels ne seront pas non plus vus comme pères ou mères, car ces termes disparaitront au nom de l'égalité des sexe, si j'ai bien compris l'émission "complément d'enquête". Il n'y aurait à l'avenir donc plus de mamans et de papas, même pas chez les homosexuels. Vers quelle société va-t-on ? franchement, je suis déçue. Le mariage pour tous risque de devenir le mariage pour personne et la destruction de tous ces "beaux rêves" d'homoparentalité autant que la parentalité hétérosexuelle, la fin de la famille traditionnelle.
et il faut respecter les droits de l'homme aussi
Article 16

1. A partir de l'âge nubile, l'homme et la femme, sans aucune restriction quant à la race, la nationalité ou la religion, ont le droit de se marier et de fonder une famille. Ils ont des droits égaux au regard du mariage, durant le mariage et lors de sa dissolution.
2. Le mariage ne peut être conclu qu'avec le libre et plein consentement des futurs époux.
3. La famille est l'élément naturel et fondamental de la société et a droit à la protection de la société et de l'Etat.

Olivier Taconet a dit…

Mais qu'est ce que c'est que cette histoire ? Il continuera à y avoir des sexes, des pères, des mères et des foyers ... qu'est ce que vous voulez faire croire ? Qu'on va supprimer les sexes, tout couper chez les hommes et tout boucher chez les femmes, se transformer en robot et se reproduire en éprouvette ? C'est n'importe quoi ! Tout simplement parce que le mariage pour tous est la reconnaissance de la sexualité dans toute sa diversité ... et c'est cela qui dérange au fond.