dimanche 14 novembre 2010

Une histoire de famille ...


Je refuse de dire que le remaniement est un non-événement. Il est bien à mon avis la fin du sarkozysme, prélude peut-être à la fin de Sarkozy que le café radical avait pronostiqué il y a un peu plus d'un an.

L'arrivée au gouvernement de Patrick Ollier aux côtés de sa compagne Michèle Alliot Marie est l'élément le plus symptomatique du changement de gouvernement intervenu ce dimanche 14 novembre. La disparition des représentants des minorités visibles, de la gauche et les éléments les plus emblématiques du centre en sont un autre.
Autre élément encore : la colère des membres du gouvernement qui s'en vont. Coups d'éclats de Fadela Amara, d'Hervé Morin et surtout de Jean-Louis Borloo devant le repli sur soi d'un gouvernement petit blanc RPR (pour reprendre les termes d'Hervé Morin) où le premier ministre reprend toute sa place ... face à un président de la République qui cherche son souffle... et qui en est réduit à espérer que cette équipe de combat le suivra pour les prochaines présidentielles...
C'est pas génial ...

3 commentaires:

Anonyme a dit…

Finalement je crois que Manita aurait bien raison... "la France de retour en 2012", on voit le retour vers le RPR et le passé.

Sylvia Mackert

Anonyme a dit…

autre question, B Lemaire étant Ministre de l'aménagement du territoire, peut-il intervenir concernant le SCOT voté et mettre des bâtons dans les roues pour certains projets ?

Sylvia Mackert

Olivier Taconet a dit…

Une fois le scot adopte, le territoire maitrise son amenagement. Le scot tel qu'I'll est, avant l'enquete publique qui l'enterinera a ete elabore en coherence avec les services de l'etat. D'accord, c'etait sous Borloo ... Mais quand meme.