mercredi 26 août 2009

Primaires, dépêchez-vous de signer !


Terra nova est un think tank, comme on dit en Français, un réservoir de pensée qui est issu de divers courants du PS. Mais ils ne se contentent pas de penser, et de penser juste.
Le groupe avait relayé le principe d'organisation de primaires à l'échelle de la France qu'avait lancé le parti radical de gauche.
Le rapport de Terra Nova avait été gentiment enterré par la direction du PS.
De ce fait, beaucoup des tenants des primaires n'y croyaient plus trop.
Les faits en ont décidé autrement. Il n'y a pas que des suicidaires au PS. Les suites de bourdes pendant l'été ont enclenché des réactions salutaires.
Les initiatives d'Arnaud Montebourg (qui dès le début avait avec le PRG défendu le système des primaires), de Valls, de Vincent Peillon et de beaucoup d'autres ont fait en sorte que plus personne au PS ne peut ignorer la question. Cerise sur le gâteau, Laurent Fabius s'est dit favorable à cette initiative. Et Martine Aubry doit trancher sur le sujet à La Rochelle ce week-end.
C'est le moment que Terra Nova choisit pour lancer sa pétition. Elle est reprise à la une de Libération.
C'est encore l'été, sachons surfer sur la vague... et que celle-ci nous emmène au renouveau de la gauche et à la victoire contre le pouvoir sarkozyste.
Tout est possible !
Pour signer la pétition, cliquer et suivez les instructions ...

2 commentaires:

Denis a dit…

Désolé de ne pas partager votre engouement pour ces primaires dont l'objet, au final, est de relancer le Parti Socialiste. Je ne suis pas sûr que ce soit le meilleur service qu'on rende à la gauche. Et puis on a vu tous les dégâts que cela avait causé à gauche en Italie.

Cdlt.

-> http://www.voie-militante.com/politique/militer/primaires-a-gauche-on-s-en-fout/

Olivier Taconet a dit…

C'est un point de vue qui se respecte Denis, mais pour l'instant on ne peut pas renouveller la gauche en dehors du PS. Avoue que le débat avec le reste de la gauche, le PS y est à présent contraint par les faits et que ce n'est pas de gaité de coeur que Fabius s'y soumet. C'est simplement parce qu'il ne peut pas faire autrement.
Le but n'est pas de s'illusionner, mais il faut avancer lucidement sur ce qui nous permettrait de sortir de l'impasse dans laquelle la gauche se trouve.
Dans le domaine, aucun combat n'est gagné d'avance. A signaler par ailleurs que ce sont les radicaux qui ont parlé au départ des primaires.. Conséquzence de ce que la droite avait fait avec l'UMP et dont Sarkozy est le parfait achèvement.